Durant ses premiers mois, l’enfant évolue considérablement, il est contraint d’apprendre à manger, à attraper des objets, à se redresser… Dans ce développement, les jeux d’éveil se révèlent être une véritable source d’apprentissages aussi bien sensoriel que psychologique et moteur.

Comprendre le développement de l’enfant dans ses premiers mois

Au cours des premiers jours de sa vie, le nouveau-né voit seulement les couleurs vives, son champ de vision est restreint puisqu’il ne voit pas de relief et qu’il perçoit tout en double.

Lors des 3 premiers mois, ses défis seront alors d’apprendre à s’alimenter, accélérer sa croissance et développer son cerveau. Même s’il dort beaucoup, le nourrisson est loin d’être fainéant puisque c’est lorsqu’il dort qu’il travaille le plus car c’est à ce moment que l’hormone de croissance se diffuse.

Autre phénomène extraordinaire : bébé est hypersensible. Il ressent les tensions, et partage les joies et les peines, les émotions vécues par les proches qui l’entourent. De plus, toutes ses émotions sont démultipliées.

Lors du quatrième mois, l’enfant fait face à de nouveaux challenges : construire sa mémoire et développer le lien avec ses parents.

C’est vers les 6 mois de l’enfant que le jeu intervient dans son développement puisque bébé peut commencer à attraper des objets. Il adorera les balles, les tapis de sol, les jeux de constructions simples et son doudou. La récompense est alors très importante dans son développement ; les félicitations et les encouragements créent de la dopamine (molécule de la motivation) qui lui donnera enthousiasme, dynamisme et joie de vivre !

L’importance du jeu dans son développement

T'choupi

Dans un premier temps, les bébés vont jouer seuls. Ils ont besoin d’apprendre, et pour cela, ils vont explorer et répéter les mêmes actions plusieurs fois. C’est ainsi qu’ils comprennent leur univers.
Le jeu, même s’il n’est pas « éducatif » va participer au développement des tout-petits, que ce soit :
– Moteur et sensoriel grâce aux matières, aux couleurs, aux formes, aux sons,… aux actions engendrées par le jouet (tirer, pousser, suivre,…)
– Cognitif, par la créativité, l’imagination, la mémoire, la logique (jeux d’encastrement, faire disparaitre et réapparaitre un objet)
– Social, en tissant des liens avec les personnes avec qui il interagit lors des moments de jeu

Les jeux d’encastrement sont, à cette période, une bonne ressource qui les aide à reconnaitre les formes, les couleurs, manipuler et ainsi développer leur motricité fine.
D’autres jeux comme les jeux d’empilement permettent eux de développer leur sens logique mais aussi de découvrir la notion de grands / petits. Le jeu est donc une stimulation essentielle pour connecter les milliards de neurones qu’ont les bébés et qui ne fonctionnent pas encore entièrement.

Enfin, le jeu est très important, car il permet de créer des liens avec ses parents, et de la complicité. Ces moments de partage sont de vrais cadeaux pour les enfants ; ce sont des éléments importants de son développement qui stimulent et favorisent le développement de son cerveau.
Même si l’enfant ne gardera aucun souvenir de cette première année ; en raison de l’absence de l’hippocampe dans son cerveau, les jeux constituent un levier d’apprentissage et d’éveil important qu’il ne faut pas négliger.

 

Les chiffres clés :
– Lors de ses 1ers mois : le nouveau-né consomme 8 biberons / jour = 240 biberons / mois
– Le bébé dort entre 14 et 20h par jour
– Le temps de sommeil des parents est divisé par 2 le 1er mois
– Un bébé rit 200 fois / jour en moyenne
– La 1ere fois qu’il se lève = effort comme si un adulte développait 100kg
– Lors de son 1er mois, son estomac a la taille d’un grain de raisin !
– Au cours de sa première année, le nourrisson va doubler sa taille et tripler son poids !
– Un bébé perd du poids après la naissance (8% de son poids) – et il prend ensuite 1 kg en 1 mois et 6 kg en 1 an